Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Twitter : @Rcoutouly

Il faut demander plus à l'impôt

et moins aux contribuables

 

Alphonse Allais

 

Outil fiscal

Les contributions incitatives sont des micro-taxes payées sur les activités polluantes. L'argent récolté permet aux plus démunies d'investir dans les transitions écologiques et énergétiques. 

Vidéos

 
Un résumé de la pensée de l'auteur sur la crise écologique 
21 février 2010 7 21 /02 /février /2010 21:48

ciotat.jpg


Quand nous pensons éoliens, nous pensons naturellement l'éolien de grande taille, en général à axe horizontal, développant une capacité de production de 1MW à 5 MW (voir plus) et permettant de fournir de l'électricité à plusieurs centaines ou milliers de foyers.


Or, à côté de ces grosses machines, il existe des machines beaucoup plus petites, fournissant de l'énergie pour quelques foyers. Parmi ces machines, ceux sont les machines à axes verticales qui offrent le plus de possibilités. Elles ont l'avantage d'être pratiquement silencieuses, et de produire de l'électricité de manière plus régulière que leurs soeurs à axe horizontales.


voici sept bonnes raisons de favoriser leur développement:


 

-1- Silencieuses, elles peuvent s'implanter en milieu urbain, sur n'importe quel bâtiment, sur le toit. Par exemple, sur le toit d'une usine ou sur le toit d'une maison ou d'un immeuble.  Esthétiquement, elles  représentent une pollution visuelle moins importante que celle d'un câble électrique ou téléphonique. En terme de nuisance sonore, le niveau de décibel produit n'est pas supérieure à celles du vent qui engendre son fonctionnement. On peut donc parfaitement imaginer une multiplication de ces éoliennes qui individuellement produisent peu d'électricité mais collectivement peuvent fournir une part importante des besoins.


-2- Un des gros problèmes posés par les petites éoliennes à axe horizontale est la nécessité de disposer d'antennes de 15, 20 mètres, (et bien davantage pour les grandes éoliennes). Cette hauteur est nécessaire pour échapper aux turbulences et chercher des vents réguliers. Les éoliennes à axes verticales sont adaptées à ces irrégularités de vent. Elles peuvent être simplement  posées sur un toit ou même dans un jardin. Il y a donc des économies à faire d'argent et ... de carbone! (pas de mât et de fondations en béton de grande ampleur). Ces implantations peuvent être faites sur pratiquement tous les bâtiments, contrairement aux panneaux solaires qui réclament des conditions d'exposition précises, sans bâtiments écrans pour gêner la productivité de ces panneaux.

Utiliser les toits pour installer ces éoliennes économise la mise en hauteur. Techniquement le mât court de l'éolienne est posé dans les combles de la maison et renforcé par un haubanage invisible situé dans le grenier.  On peut aussi installer ces éoliennes sous la forme de mât installé à terre, mât renforcé par des haubans courts  rattachés aux maisons et immeubles proches. On peut aussi imaginer d'utiliser les nombreux poteaux existants (poteaux d'éclairage par exemple), sur lesquels nous pourrions rajouter des petites éoliennes verticales. Dans tous les cas, le coût d'installation de la structure est donc beaucoup plus faible que pour installer une éolienne à axe horizontale.


-3- La comparaison du coût du kilowatt produit par une éolienne de ce type et d'une installation photovoltaïque est aussi significative. Le développement de cette électricité d'origine solaire est, en effet, artificiellement favorisé par des prix de rachat excessifs, garanti sur vingt ans, que le consommateur va devoir payer. Si on compare le prix de revient réel, l'éolien est nettement plus intéressant. Cependant, il ne semble pas judicieux d'exiger des tarifs artificiels pour le petit éolien.


-4- La mise en place chez les particuliers et les entreprises de ce type d'éolienne, sera, comme pour le photovoltaïque, le moyen de développer une appropriation par la société des énergies renouvelables. Cette massification accompagnera la généralisation des compteurs intelligents et des onduleurs dans tous les foyers et les entreprises. C'est un préalable à la mise en place d'une green économy.


-5- La généralisation de ces petites éoliennes aidera les français à changer le point de vue sur les éoliennes dont ils ont une mauvaise image. Si le propriétaire d'un pavillon de banlieue peut être opposé à l'installation d'une éolienne géante qui va barrer l'horizon et changer le paysage qu'il a devant sa terrasse, sa position sera, sans doute, différente si il investit, pour un coût modique, dans une éolienne, qui réduira sa facture électrique et qui lui rapportera un peu d'argent.


-6- Installées en milieu urbain, des colonnes portant des éoliennes à axe verticale, judicieusement placé pourront profiter de ce que les marins appellent l'effet venturi. en effet, un vent connaissant un effet d'entonnoir entre deux reliefs à tendance à accélerer. Si on place ces éoliennes à ces endroits, entre deux immeubles par exemple situés perpendiculairement aux vents dominants, on aura une production électrique supérieure à celle de la même éolienne installée dans un champ sans obstacle.


-7- Ces petites éoliennes ont un coût en infrastructure qui est faible. Par contre, elles vont réclamer une main d'oeuvre importante pour les installer. Le développement du petit éolien aura donc un effet positif sur l'emploi.


Partager cet article
Repost0

commentaires